Le mot du président

Frédéric Fotiadu, directeur de l’École Centrale de Marseille

« La Fédération Gay-Lussac est plus que jamais nécessaire ! Elle est originale dans le paysage de l’enseignement supérieur car c’est le réseau thématique le plus important. Nous représentons 10% des écoles d’ingénieurs en France avec une grande diversité de nos statuts (écoles publiques, EPA, écoles internes, privées…), de nos réseaux (INSA, INP, IMT, ParisTech, Centrale…)

La Fédération Gay-Lussac nous permet d’échanger autour des métiers de la chimie, de la recherche, autour des spécificités en matière de pédagogie ou de recrutement.

Nous ne sommes pas un réseau corporatif, nous sommes très divers, très ouverts, avec une identité d’autant plus forte qu’elle dépasse toutes ces différences. La Fédération Gay-Lussac forge une identité commune pour parler aux publics qui nous intéressent : les élèves français qui souhaitent s’orienter vers la chimie, les candidats étrangers, les entreprises.

La Fédération Gay-Lussac est en croissance. Des écoles nous ont rejoint car il y a une vraie dynamique et un label reconnu.

Les axes majeurs vers lesquels je souhaite orienter nos actions sont :

Frédéric Fotiadu, président de la Fédération Gay-Lussac