Portrait d’Alumni ENSIL-ENSCI (Limoges) : Ksenia Potrapeliouk, ingénieur et écrivaine !

Ksenia Potrapeliouk est une écrivaine française avec une particularité ! Elle est diplômée de l’ENSIL-ENSCI, spécialité Génie de l’Eau et Environnement. Son premier livre « Histoires de meufs » publié en auto-édition, est paru il y a quelques mois. Ingénieure hier, auteure aujourd’hui, rencontre avec Ksenia, et retour sur un parcours atypique et passionné.

Diplômée en 2013 de l’ENSIL, elle s’envole pour le Canada pour suivre un double diplôme à l’ETS Montréal. Bien acclimatée à la vie québécoise, elle y restera 3 ans pour débuter sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieure technico-commerciale. De retour en France, elle pose ses valises à Paris mais revient très vite à sa ville de cœur… Limoges. Passionnée de lecture et d’écriture depuis son plus jeune âge, Ksenia n’avait jusqu’à alors jamais envisagé embrasser la carrière d’auteure. Situation trop précaire, monde littéraire très concurrentiel, affronter le jugement des autres… Autant d’arguments à opposer à sa passion pour en faire un métier, mais quand la soif d’écrire est si vivante, ne faut-il pas se lancer ? Elle commence doucement à vouloir ouvrir ses mots au public en pensant participer à un concours de nouvelles. Et puis, elle gardera finalement pour elle ses écrits car il est peut-être temps de se donner la chance d’essayer, et de publier son premier livre en auto-édition. Au placard la carrière d’ingénieure ! Le changement est en marche. Sur une période de six mois, elle consacre beaucoup d’heures d’écriture pour sortir « Histoires de meufs », un recueil de nouvelles. « Six décors, six histoires coup de poing. Histoires de moches, de grosses, de celles qui sont nées avec un pénis ou qui ont grandi dans une cité. Histoires de mal-aimées et de celles qu’on aime trop, de celles qui refusent d’être mère et celles qui rêvent à tout prix de le devenir… » C’est ce que vous pourrez lire sur la quatrième de couverture. Inspirée par sa vie et ses lectures, on retrouve un côté Michel Houellebecq et Milan Kundera dans son écriture percutante. Pour la couverture, elle a choisi une photographie de la scandaleuse Violette Morris, l’un des destins les plus extraordinaires du sport français pour illustrer le courage, la force, et la rage de vivre des meufs dont elle parle si bien dans son livre.

Sorti le 1e août 2020, son premier ouvrage s’est déjà vendu à plusieurs centaines d’exemplaires, un début très prometteur pour un recueil de nouvelles et auto-édité, disponible en version papier et numérique dans plus de 500 librairies et sur les sites de vente en ligne, en France et à l’international.

Aujourd’hui, étudiante à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, en master recherche FABLI, Fabrique de la littérature, Ksenia s’exerce à la création littéraire et bouillonne de projets personnels : un roman jeunesse en cours, un roman sur le confinement dont la sortie est prévue au printemps, ou encore un recueil de nouvelles fantastiques librement inspirées de l’histoire de Limoges, cette ville qu’elle chérit tant.

En savoir + et commander en ligne « Histoires de meufs »

 

Voir toutes les actus