Biodesiv, une startup hébergée à l’ECPM Strasbourg produit de la solution hydro-alcoolique et créé une plateforme d’analyse

Biodesiv, startup hébergée à l’ECPM et créée par deux de ses anciens élèves, est spécialisée dans l’analyse de matériaux et le développement de matériaux innovants à base de polymère. Le 13 mars dernier, face à la pénurie de gel hydro-alcoolique rencontrée par les personnels de santé, l’équipe décide de se lancer dans la fabrication de solution hydro-alcoolique.

Elle obtient l’agrément de l’Agence régionale de santé jusqu’au 15 avril. Dans un premier temps, elle manque de matière première et fait appel à l’école et à ses laboratoires. L’ECPM lui procure de l’eau ultrapure et des réacteurs. L’Institut Charles Sadron lui fournit également une centaine de litres. Produisant les premiers jours 20 litres de solution par jour, elle a dû développer un process pour produire plus et plus vite. Aujourd’hui, ce sont plus de 2000 litres qui ont été produits grâce à l’acquisition de 2500 litres d’alcool supplémentaires, et l’objectif est d’atteindre les 3500 litres d’ici le 15 avril.

Biodesiv a ainsi pu livrer des pharmacies, des EPHAD, des médecins généralistes, la Fédération des infirmiers du Bas-Rhin, la CCI Alsace pour un camp de réfugiés, une société de service à la personne, une entreprise de sécurité privée, du personnel de supermarché et même un régiment de l’armée française au Tchad et une brigade de gendarmerie.

Aujourd’hui, on trouve beaucoup de solutions hydro-alcooliques sur le marché. Le problème est qu’elles ne sont pas toutes d’une qualité irréprochable. Certaines solutions sont même coupées à l’eau ! Afin de s’assurer que tout le monde puisse utiliser une solution de qualité, Biodesiv a donc créé un partenariat avec une jeune entreprise alsacienne spécialisée dans le digital, Thinkclic, pour construire une plateforme d’analyse des solutions hydro-alcooliques. La start-up a mis au point un dispositif de tests rapides qui permettra à chaque individu de commander, sur cette plateforme, une analyse qui pourra être réalisée en quelques minutes. Celle-ci est encore à ce jour en implémentation mais devrait être accessible dès la semaine prochaine.

Voir toutes les actus